Une galette très simple à la crème d’amandes avec une touche de gourmandise en plus, un fond de pâte de praliné… C’est trop bon !

P1160807

Temps de préparation : 20 minutes

Temps de cuisson : 30 à 40 minutes

Ingrédients (pour 8 personnes) :

  • 2 pâtes feuilletées
  • 125 g de beurre mou
  • 100 g de sucre fin
  • 3 œufs
  • 150 g de poudre d’amandes
  • 70 g de pâte de praliné
  • 1/2 fève de tonka râpée (facultatif)
  • 1 jaune d’œuf pour dorer
  • 1 cl de lait
  • 1 fève

Préparation :

Dans un saladier, mélangez le beurre mou et le sucre à l’aide d’une cuillère en bois jusqu’à l’obtention d’une texture crémeuse.

Incorporez les œufs un à un et enfin la poudre d’amandes.

Préchauffez le four à 180°C.

Fouettez le jaune d’œuf avec les 1 cl de lait pour réaliser la dorure.

Étalez un premier disque de pâte feuilletée sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Passez un peu de dorure sur le bord du disque de pâte. Au centre, versez à l’aide d’une cuillère le praliné et étalez-le avec le dos de celle-ci délicatement pour ne pas abîmer la pâte.

Garnissez-le ensuite de crème d’amandes (si possible à l’aide d’une poche à douille et d’une douille unie) sur environ 1 centimètre d’épaisseur en veillant à laisser 2 centimètres de marge pour réaliser la soudure entre les deux disques.

Mettez la fève.

Posez ensuite le deuxième disque par-dessus et soudez les bords. Pour cela, faites pression avec les dents d’une fourchette tout autour du disque ou chiquetez les bords à l’aide du dos d’un couteau d’office.

Badigeonnez le dessus avec le mélange jaune d’œuf/lait et décorez avec la lame d’un couteau. Faites une cheminée au centre de la galette. Il s’agit d’un petit trou permettant à la vapeur de s’échapper.

Enfournez pour 30 à 40 minutes.

P1160800

Bonne dégustation !!!

P1160803

P1160822

Charger d'autres écrits par lesmandisesdeceline
Charger d'autres écrits dans Epiphanie

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Sablés comme à la boulangerie

J’ai découvert ces gros sablés sur le blog de Caroline La Praline, ils m’ont tout de suite…